A l'affiche

La Chambre Régionale des Comptes annule les grands projets du maire !

June 28, 2019

 

Le 9 avril dernier, 18 élus du Conseil municipal ont décidé de rejeter le budget 2019 préparé par le Maire, Christophe Delrieu.

 

Anthony Effroy, président du groupe municipal « Bien Vivre à Carrières », avait motivé son vote en raison de l’insincérité flagrante du budget et des risques financiers graves qu’il ferait courir aux contribuables.

Au cœur du désaccord figuraient notamment la gestion générale, le montant des subventions attendues par la commune et le lancement anarchique et mal ficelé de nombreux projets.

 

Faisant suite au rejet du budget et conformément aux dispositions en vigueur, le Préfet des Yvelines a saisi la Chambre Régionale des Comptes (CRC) d’une demande d’avis, en vue de régler le budget 2019 de la commune.

C’est ainsi que la CRC a effectué un contrôle approfondie des documents budgétaires de la commune.

 

En premier lieu, Il ressort que le budget présenté par le maire était TOTALEMENT INSINCÈRE, puisque, les magistrats de la CRC ont été contraints de réévaluer l’ensemble des sections de fonctionnement et d’investissement du budget 2019, comme suit :

 

RECETTES DE FONCTIONNEMENT :

BUDGET PRÉSENTÉ PAR LE MAIRE : 24 639 146,26 €

RECETTES RETENUES PAR LA CRC : 24 218 800 €

DIFFÉRENCE : - 420 346,26 €

 

DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT :

BUDGET PRÉSENTÉ PAR LE MAIRE : 24 814 800 €

DÉPENSES RETENUES PAR LA CRC : 22 814 800 €

DIFFÉRENCE :- 1 824 346,26 €

 

RECETTES D’INVESTISSEMENT :

BUDGET PRÉSENTÉ PAR LE MAIRE : 20 417 433,76 €

RECETTES RETENUES PAR LA CRC : 15 864 000 €

DIFFÉRENCE : - 4 553 433,76 €

 

DÉPENSES D’INVESTISSEMENT :

BUDGET PRÉSENTÉ PAR LE MAIRE : 20 417 433,76 €

DÉPENSES RETENUES PAR LA CRC : 15 864 000 €

DIFFÉRENCE :- 4 553 433,76 €

 

Les différences importantes, tant en recettes, qu’en dépenses de fonctionnement, attestent de la mauvaise gestion budgétaire du maire.

L’écart colossale en section d’investissement s’explique par l’inscription de subventions n’étant appuyées par aucun document attestant d’un commencement d’exécution.

 

Pour Anthony EFFROY, le Maire a menti aux élus du Conseil municipal :

 

« Christophe Delrieu a annoncé une myriade de projets, alors qu’il savait pertinemment qu’il n’avait pas les moyens de les mettre en œuvre. Il a délibérément menti aux élus et aux habitants pour dissimuler le bilan catastrophique de sa gestion budgétaire et de sa politique de développement.»

 

La Chambre Régionale des Comptes a rectifié le budget sur de nombreux points et a bloqué les grands projets de fin de mandat déraisonnables et décidés sans concertation, dans un seul but électoraliste.

 

Le manque de sérieux, de travail et d’anticipation du maire va avoir de lourdes conséquences, pour les carriérois et les carriéroises, puisque des infrastructures essentielles, comme l’école du quartier centralité, l’Assospark ou encore les travaux d’aménagement des parcs, verront le jour avec un retard considérable.

Néanmoins ces projets indispensables pourront être travaillés, afin de revoir leurs coûts à la baisse et d’obtenir cette fois-ci des subventions de nos partenaires institutionnels.

 

Pour le chef de file du groupe « Bien Vivre à Carrières », cette rectification du budget doit être accueillie positivement par les citoyens :

 

« Dans son avis motivé, la CRC retoque la majorité des projets annoncés par le maire.

Si cette décision va être difficile à accepter pour les habitants, il est essentiel qu’ils comprennent que si ces projets avaient été conduits comme le souhaitait Christophe Delrieu, notre commune aurait été mise en faillite et les taux d’imposition auraient explosés.

Par ailleurs des dépenses inacceptables et dispendieuses, comme la rénovation de l’hôtel de ville, sont stoppées par la CRC, ce qui, au vue des montants déjà engagés (+ de 2 millions d’euros), est une excellente nouvelle pour le contribuable.

En rejetant ce budget insincère et dangereux, les élus du Conseil municipal ont avant tout protégé les citoyens et agi en responsabilité, dans l’intérêt général. »

 

Christophe Delrieu va donc maintenant devoir réunir un Conseil municipal, afin de permettre un débat de l’assemblée sur ce contrôle budgétaire, ainsi qu’une prise d’acte. Peut-être l’occasion pour lui d’inscrire le retrait de ses délégations comme cela lui est demandé par la majorité des élus, depuis près de 3 mois.

 

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès
Please reload

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 Bien Vivre à Carrières-sous-Poissy

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now