A l'affiche

Budget Primitif 2019 : Intervention d'Anthony EFFROY lors du Conseil municipal du 9 avril

April 10, 2019

 

Chers collègues,

 

Lors de la campagne de 2014 vous vous présentiez comme une équipe d’experts, mais après 5 ans de mandat et à l’heure de voter votre dernier budget il convient de faire le bilan de votre politique budgétaire.

 

Dépenses réelles de fonctionnement par habitant : 21,5% supérieures à la moyenne nationale

Impôts par habitants : 41% supérieurs à la moyenne nationale

Endettement par habitant : supérieur de 112% à la moyenne nationale

 

Suppression de l’abattement de 15%, intégration du taux intercommunal de l’ex CA2RS dans les taux communaux, augmentations répétées des taux chaque année…

 

Au final les habitants auront supporté une augmentation de la pression fiscale de près de 25% sur votre mandat.

 

ET POUR QUELS RÉSULTATS ?

 

Alors oui, j’entends déjà monsieur le Maire évoquer les baisses des dotations de l’État, pourtant il reste désespérément silencieux sur les 720 000 € d’attribution de compensation de la communauté urbaine, que nous perdons chaque année…

Il est certain qu’en sa qualité de Vice président de GPS&O, il serait mal aisé pour monsieur Delrieu de critiquer la politique conduite par un exécutif auquel il appartient… Cela-dit, monsieur Maire n’étant plus à une contradiction près, on aurait vraiment apprécié qu’il dénonce cette injustice avec autant de force qu’il le fait pour la baisse des dotations de l’État.

Cette position aurait été d’autant plus justifiée, que la baisse de la dotation globale de fonctionnement s’élève à 62 568 € en 2018, un chiffre bien ridicule comparé aux 720 000 € de perte d’attribution de compensation infligée par GPS&O.

 

Combien de temps allez vous regarder notre ville aller dans le mur ?

 

Combien d’élus majoritaires ont baissé les bras et ne prennent même plus la peine d’assister aux Conseils municipaux ?

Combien dans vos rangs ont encore de l’ambition pour notre ville ?

Combien parmi-vous ont envie de remettre le couvert pour un second mandat, aux côtés d’un maire perdu dans son océan de mensonges ?

Et combien croient encore que les nombreux projets annoncés en fanfare par monsieur Delrieu verront le jour avant la fin de ce mandat ?

 

Le vote du budget 2019, quelques semaines après la démission de Mme Vardon doit tous nous pousser à faire preuve de la plus grande clairvoyance sur les choix budgétaires décidés par monsieur le Maire .

 

Je vous l’ai déjà dit lors du débat d’orientation budgétaire, Madame Vardon était la caution technique et morale de votre équipe et sans elle, c’est la porte ouverte aux dérives, à l’amateurisme, mais également aux irrégularités.

 

Dans le cas qui nous occupe ce soir, les irrégularités qui jonchent le budget primitif 2019 sont de nature à nous interroger sur sa sincérité, et s’il est insincère, ce que je vais aisément démontrer, vous devrez voter CONTRE !

 

Penchons nous donc sur la section investissement de ce BP et particulièrement sur le chapitre 13 – subvention d’investissement.

 

Comme vous le savez pour pouvoir être inscrite au budget primitif, une subvention doit avoir été notifiée à la commune.

Pourtant, alors que les « Grands projets » sont annoncés depuis plus d’un an, les dossiers de demande de subvention n’ont été envoyés que fin février.

Vous apprécierez tous le sérieux de la gestion de ces projets.

 

Encore une fois, beaucoup de bla-bla, pour peu de travail !

 

Quoi qu’il en soit, il se trouve qu’à ce jour, aucun des financements sollicités n’a été signifié à la commune, ce qui fait que leur inscription au budget primitif entâche nécessairement celui-ci d’illégalité et devra, s’il est voté ce soir, être annulé par les juges, soit dans le cadre d’un déféré préfectoral, soit dans le cadre d’une procédure au fond traditionnelle, comme celle ayant conduit à l’annulation du Budget 2016.

 

Je souhaite à présent aborder le chapitre 11 de la section de fonctionnement qui regroupe toutes les dépenses usuelles, et qui a explosé de 23% au compte administratif 2018, sans que des justifications sérieuses n’y soit apportées.

Je note que vous provisionnez la même somme au BP 2019 (6 254 619 €) et ne tentez donc pas d’engager des économies, pourtant indispensables.

Une telle gestion est tout bonnement inacceptable, surtout ajoutée aux nombreuses créations de postes que vous votez à chaque conseil et qui porte aujourd’hui les charges de personnel (Chapitre 12) à 13 252 736 euros, soit 60% du budget de fonctionnement de la ville.

 

Voilà donc la situation financière que vous laisserez derrière vous

 

Alors, pour une fois lors de votre mandat, faites un choix judicieux et qui va dans l’intérêt des carriérois.

Après 5 ans d’une politique irresponsable et d’une gestion déraisonnée assumez votre responsabilité d’élu et dites STOP à cette mascarade.

 

REFUSEZ CE BUDGET INSINCÈRE ET IRRÉGULIER !

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès
Please reload

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 Bien Vivre à Carrières-sous-Poissy

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now