A l'affiche

Danger dans la plaine de Carrières-sous-Poissy : Anthony Effroy saisi le Préfet

February 10, 2018

Photo ASAEECC "Votre vie à Carrières"

 

Depuis plusieurs années, l’ancienne plaine maraîchère de Carrières-sous-Poissy est victime de déchargements sauvages de déchets en tout genre et particulièrement issus du bâtiment.

 

Cette situation est la conséquence de l’arrêté préfectoral de 2000, interdisant toutes cultures de fruits et de légumes à destination des consommateurs.

Cette décision brutale ayant été prise sans véritable accompagnement permettant de trouver une vocation à cet espace, une sorte de « No man’s land » s’est créé au fil des années.

 

D’espaces agricoles animés par les saisons et les cultures, on est passé à un paysage de désolation, rythmé par les enfouissements de déchets, les dépôts sauvages d’ordures ou encore, les occupations illégales de terrains.

Si la responsabilité de l’État est évidente, elle ne dédouane pas pour autant les élus locaux, qui font preuve d’un manque cruel d’ambition pour ce vaste espace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos de la plaine de Carrières-sous-Poissy prise par Antoine Évrard, Arboriculteur de la commune.

 

Comme dans beaucoup d’autres dossiers concernant notre ville, il n’y a pas de fatalité !

Des solutions existent et doivent aujourd’hui être portées par l’État et nos élus.

 

Si nous laissons faire cette situation, c’est l’assurance pour le futur, d’une densification urbaine supplémentaire, qui viendra asphyxier encore un peu plus notre ville et dégrader la qualité de vie des habitants.

 

Parce que la dépollution du site et sa mise en « sécurité » est un préalable indispensable à la revalorisation de cette plaine, Anthony Effroy, Conseiller municipal de Carrières-sous-Poissy, a saisi le lundi 5 février 2018, Serge Morvan, Préfet des Yvelines, afin que celui-ci mette en demeure le Président le la Communauté Urbaine GPS&O, Philippe Tautou, de procéder à la dépollution des espaces concernés.

L’élu d’opposition met en avant les risques sanitaires et environnementaux, découlant de ces dépôts sauvages composés de matériaux amiantés et de produits chimiques.

 

Anthony Effroy déplore que, malgré la présence apparente de matières dangereuses et toxiques, aucun dispositif d’information ou d’alerte n’ait été mis en place par la municipalité ou les services de l’État.

Cette carence grave pourrait être de nature à engager pénalement la responsabilité de l’autorité détenant le pouvoir de police – le maire ou le préfet – si des promeneurs venaient à être intoxiqués, ou si les nappes d’eaux souterraines étaient contaminées par les polluants déversés.

 

Sans réponse du Préfet dans un délai de 2 mois, Anthony Effroy a annoncé qu’il saisirait le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Nicolas Hulot, afin d’attirer l’attention de l’État sur cette situation et obtenir son intervention.

 

Par ailleurs, une pétition a été lancée par un habitant de Carrières-sous-Poissy scandalisé par cette situation ; nous soutenons bien évidemment cette initiative citoyenne et vous invitons à signer cette pétition ICI

 

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès