A l'affiche

Christophe Delrieu pris la main dans le pot de miel !

January 11, 2018

 Depuis son élection en 2014, Christophe Delrieu, fait, chaque jour un peu plus, la démonstration de ce qu’est un élu « hors-sol ».

Alors que la ville de Carrières-sous-Poissy est confrontée à des problématiques importantes liées à la construction massive de nouveaux logements, les citoyens doivent se contenter d’un maire peu présent, comme le relève Anthony Effroy, chef d’opposition du groupe municipal « Bien Vivre à Carrières » :

 

« Christophe Delrieu poursuit, depuis 2014, son activité professionnelle d’instituteur, à laquelle se sont ajoutés ses mandats électifs de maire et de vice-président de la Communauté Urbaine GPS&O. 

Il est évident qu’un tel cumule ne peut se faire qu’au détriment de notre ville et de ses administrés.»

 

Cette accumulation de fonctions se traduit bien évidemment par l’addition d’indemnités d’élu et de salaire.

Sans aborder la rémunération liée à sa profession d’instituteur, monsieur Delrieu perçoit une indemnité de 2 200 € au titre de sa vice-présidence à GPS&O, ainsi qu’une indemnité de Maire, dont le montant est fixé en fonction du nombre d’habitants de la ville, comme le précise Anthony Effroy :

 

« Les indemnités du Maire sont encadrées par la loi et pour une ville de 15 000 habitants, comme la notre, le montant est théoriquement plafonné à 2 470 € (communes de 10 000 à 20 000 habitants), mais Christophe Delrieu a trouvé le moyen d’augmenter cette somme grâce à une disposition permettant aux villes ayant perçu la Dotation de Solidarité Urbaine (DSU) de rémunérer leur maire sur la base de la strate démographique supérieur. »

 

A Carrières-sous-Poissy, l’application de cette disposition se traduit par le plafonnement des indemnités de monsieur Delrieu à 3 421 €, somme normalement allouée pour les maires des communes de 20 000 à 50 000 habitants.

Anthony Effroy regrette ce choix et rappelle qu’il est de la seule responsabilité de la majorité municipale :

 

« Rien n’obligeait monsieur Delrieu à s’attribuer les indemnités maximales prévues par la loi, d’autant que dans le même temps, son équipe et lui même augmentaient les impôts locaux et supprimaient l’abattement de 15% sur la base de calcul de la taxe d’habitation.

Comment les habitants pourraient comprendre que le Maire s’augmente de 40%, alors que depuis le début de son mandat il ne cesse d’augmenter la part communale des impôts locaux ? »

 

Le chef de file du groupe « Bien Vivre à Carrières », rappelle que ce nouveau scandale est mis à jour suite à une bataille administrative qu’il a engagé il y a plus de 8 mois :

 

« Comme à son habitude, Christophe Delrieu a tenté par tous les moyens de m’empêcher d’accéder à ses bulletins d’indemnités et donc refusé d’être transparent sur le montant des sommes qu’il perçoit au titre de son mandat de maire.

C’est finalement après un avis favorable de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) et suite au dépôt d’une requête en excès de pouvoir devant le Tribunal de Versailles, que Christophe Delrieu a finalement consentit à me remettre ses bulletins faisant apparaître le montant de ses indemnités de maire. 

A la lecture de ces pièces et des sommes sur lesquelles elles portaient, l’opacité dont fait preuve monsieur Delrieu depuis plusieurs mois a pris pour moi tout son sens ...»

 

Éviction du Maire-adjoint délégué aux Sports : Une belle opération pour Christophe Delrieu !

 

C’est en raison de fortes suspicions intervenues suite au limogeage de Frédéric Kor, Maire-adjoint délégué aux sports, qu’Anthony Effroy s’est intéressé à la rémunération du Maire :

 

« Lorsque Frédéric Kor a été évincé de la majorité municipale, le poste de maire-adjoint n’a pas été renouvelé, mais l’enveloppe globale réservée aux indemnités des élus est restée la même.

Il y avait manifestement un problème et il fallait tirer les choses au clair, d’autant que Christophe Delrieu est toujours resté très vague sur cette question, insinuant même, à plusieurs reprises, qu’il se serait diminué le montant de ses indemnités. »

 

Avec la communication de ces bulletins d’indemnités, les choses sont maintenant bien établies, le Maire a profité de l’éviction de Frédéric Kor pour récupérer tout ou partie des sommes qui lui étaient allouées dans le cadre de son mandat de Maire-Adjoint, sans que cela n’apparaisse sur l’enveloppe globale dévolue à la rémunération des élus majoritaires ; c’est en tout cas ce que suggèrent les bulletins d’indemnités de novembre 2016 (avant l’éviction de M. Kor) et ceux de janvier et mars 2017, puisque la rémunération de base du Maire passe de 2 485,78 € à 3462,50 €.

 

Dans un courriel adressé à l’ensemble des élus du Conseil, Anthony Effroy les exhorte à réagir devant une situation qu’il estime « indécente » et reproche le trop faible investissement du Maire pour la ville.

 

Et l’élu de conclure :

 

« Avec l’équipe Delrieu, nous nous enfonçons un peu plus chaque jour dans le clientélisme et les méthodes d’un autre temps :

Après les 50 000 euros de subvention détournés (AJC), les augmentations d’impôts sans précédent, les dépenses fantasques du Maire comme l’achat d’esquisses d’œuvre d’art pour 38 000€, ou encore le million d’euros qui devrait être prochainement engagé pour la rénovation de l’Hôtel de Ville, voilà qu’aujourd’hui je découvre que le Maire s’est attribué une augmentation de près de 40% de son indemnité.

C’est véritablement la goutte d’eau qui fait déborder le vase...

Monsieur Delrieu a trop déçu les carriérois et n’a manifestement pas les capacités pour administrer sereinement notre ville, il est temps qu’il abandonne ses privilèges et qu’il démissionne ! »

 

 

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès
Please reload

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 Bien Vivre à Carrières-sous-Poissy

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now