A l'affiche

Tribune libre de la rentrée 2016

September 1, 2016

 

Et si Carrières-sous-Poissy était renommée Carrières-sous-Chantiers ?

 

 

Comme vous le constatez, à Carrières, chaque centimètre de terrain libre laisse place à des immeubles aux dimensions excessives et à l’architecture plus que contestable.

 

L’image que renvoie l’entrée de ville n’a rien d’attrayante et cela ne fait que commencer !

 

Alors que de nombreuses communes, comme les Mureaux ou encore Mantes-la-Jolie, ont fait le choix de dé-densifier leur territoire en démolissant les tours des années 60-70 au profit de projets immobiliers mieux intégrés et limités à 4 ou 5 étages, à Carrières c’est l’inverse, on bétonne à tout va, laissant aux promoteurs toute la liberté de construire toujours plus haut, toujours plus gros, toujours plus moche.

 

Cette politique de bétonnage, largement soutenue par le Maire, aura des conséquences désastreuses pour la qualité de vie des carriérois(es).

 

Les 4000 logements supplémentaires prévus, feront passer la commune de 15 000 habitants à 27 000, avec un impact considérable sur le stationnement et la circulation.

 

Depuis l’arrivée de la nouvelle équipe, les services à la population ne cessent de diminuer (fermeture de la PMI, de la micro-crèche, de l’antenne locale de la Prévention spécialisée, de la ludothèque …) ; quelle attractivité restera-t-il à notre ville ?

 

Ajoutons la création d’un port de retraitement de déchets, l’aménagement d’une zone d’activité accueillant des industries lourdes, la construction d’une 4 voies au-dessus d’un des sites les plus préservé de la ville (l’île de la dérivation) ; qu’allons-nous laisser aux générations futures ?

 

Face aux choix du Maire et de son équipe, Carrières semble condamnée à une asphyxie programmée et c’est tous ensemble que nous devons réagir !

 

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès