A l'affiche

Tribune municipale du groupe Bien Vivre à Carrières

June 30, 2016

 

Quand les Carriérois sont pris pour des vaches à lait !

 

Lors de la campagne de 2014, Christophe Delrieu s’était engagé à ne pas augmenter les taux d’imposition de plus de 2 % et il ne s’est pas privé d’appliquer cette hausse maximale chaque année depuis sa prise de fonction.

 

Le 15 avril dernier, le Conseil municipal devait voter le budget et donc les taux d’imposition.

Au programme : nouvelle augmentation de 2% des taux, à laquelle il faut ajouter la hausse de 1 % des bases locatives.

Mais ce n’est pas tout, l’équipe majoritaire a décidé de supprimer l’abattement à la base de 15 % sur le calcul de la taxe d’habitation.

 

En appliquant cette augmentation des taux, couplée à la suppression de l’abattement, la majorité a renié sa promesse de campagne et trompé les habitants. Le pouvoir d’achat des Carriérois sera fortement réduit et notre ville perdra de son attractivité.

 

Alors que les services aux Carriérois ne cessent de diminuer et que Carrières sombre dans un immobilisme chronique, il est difficile de trouver une justification à ces augmentations répétées.

 

Quand la majorité n’hésite pas à demander plus d’efforts aux habitants, certaines lignes budgétaires augmentent de manière conséquente:

  • Le financement des fêtes et cérémonies passe de 15 844 € à 70 862 € ;

  • Les frais d’actes et de contentieux passent de 48 000 € à 69 600 € ;

  • le montant de l’enveloppe dévolue aux indemnités des élus majoritaires passe de 161 000 € à 176 570 €

On peut dire, sans exagérer, que pendant que l’on demande aux Carriérois de se serrer la ceinture, d’autres n’arriveront bientôt plus à la porter…

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès