A l'affiche

Quand le maire tente de bâillonner l’opposition

February 17, 2016

 

Le Maire, Christophe Delrieu, a gravement porté atteinte à la liberté d’expression des élus minoritaires du Conseil municipal en censurant le contenu de la tribune libre du journal municipal Carrières&Vous N°8.

 

L’édile de la commune, directeur de la publication du magazine cité précédemment, justifie son choix au motif que des termes utilisés dans le texte du groupe municipal Bien Vivre à Carrières  seraient de nature à porter atteinte à l'honneur ou à la considération d’une personne ou d’un corps. En clair Monsieur Delrieu estime que la tribune de notre groupe politique est diffamatoire.

Le communiqué de la ville remplaçant le texte initiale du groupe Bien vivre va encore plus loin puisqu’il indique : « Si ce texte devait être publié, par quelque moyen que ce soit, ses auteurs commettraient le délit de diffamation », s’exposant ainsi à une peine d’amende pouvant aller jusqu’à 12 000€.

 

Notre groupe politique conteste fermement les arguments évoqués et s’étonne des méthodes d’un autre temps utilisées par monsieur Delrieu.

Dans ce contexte plus que malsain, nous annonçons le dépôt d’un recours contentieux pour excès de pouvoir, contre le Maire de Carrières-sous-Poissy, et puisque nous sommes certains de notre bon droit et de la légalité de notre texte, nous le publions donc ci-dessous, afin que chacun puisse prendre connaissance de ce qui a déclenché une telle réaction de la part de monsieur Delrieu…  

 

INTEGRALITE DU TEXTE CENSURE :

 

"Mi-temps à près de 4000 €/mois : ça vous dit ?

Depuis son élection, le maire de notre ville, Christophe Delrieu, n’a pas jugé bon de se consacrer pleinement à son mandat d’élu et à la gestion de la commune. Il a fait le choix de conserver son poste de professeur des écoles et cela au détriment des carriérois.

 

Alors que Carrières est en pleine mutation et exige une attention de tous les instants, nous devons, hélas, nous contenter d’un maire à mi-temps.

 

Dans ces conditions il n’est pas étonnant que la ville soit délaissée et que son aspect se dégrade peu à peu.

Accumulation de détritus dans nos rues, travaux retardés, absence de prise en compte de l’avis des habitants, augmentations répétées des taux d’imposition, ralentissement des services municipaux…

 

Tous ces désagréments sont la conséquence directe d’un maire peu impliqué pour sa commune et qui semble survoler des dossiers pourtant essentiels pour la ville.

M. Delrieu fait la parfaite démonstration de ce qu’est un élu « hors sol ».

 

Il est bon de rappeler qu’en plus de ses fonctions d’instituteur et de maire, M. Delrieu est également 1er Vice-président de la CA2RS et qu’il s’était présenté comme suppléant de Karl Olive aux dernières élections départementales.

Ce cumul d’activités et de mandats est-il vraiment raisonnable ? C’est à vous d’en juger.

 

En votant successivement plusieurs hausses d’impôts la majorité a fait le choix de demander plus d’efforts aux Carriérois, mais en s’accordant les indemnités maximales permises aux élus, ont-ils de leur côté fait un effort ?

La réponse vous la connaissez !

 

Christophe Delrieu et son équipe incarnent aujourd’hui la politique que les Français rejettent, cette politique des privilèges et de l’intérêt personnel, que nous ne pouvons que constater et combattre."

 

 


 

 

 

 

 

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès