A l'affiche

État déplorable de la commune: Anthony Effroy saisi le Maire de Carrières-sous-Poissy, Christophe Delrieu.

December 22, 2015

 

Monsieur le Maire,

 

Comme beaucoup de nos administrés, j'ai le regret de constater depuis maintenant plusieurs mois que notre commune souffre d’un manque d’entretien de ses espaces publics et de ses voies de circulation. Une situation qui renvoie malheureusement une image peu  flatteuse de notre ville.

 

Outre les problèmes sécuritaires qui se multiplient de manière inquiétante sur l’ensemble du territoire communal, l’accumulation de détritus sur nos trottoirs et nos espaces publics génère, à juste titre, colère et exaspération des Carriérois.

Aux problèmes précédemment cités, s’ajoute également le manque d’entretien des chaussées et l’état déplorable des routes régulièrement recouvertes de boue.  Le résultat de la circulation des engins de chantiers des promoteurs immobiliers qui aménagent la ZAC Centralité.

 

Compte tenu de la fiscalité locale particulièrement élevée, conséquence des hausses que vous avez votées au niveau communal et intercommunal, les habitants sont en droit de prétendre  à un minimum  d’entretien et de propreté de leur ville.

 

 La propreté à Carrières-sous-Poissy est de votre responsabilité mais également d'une prise de conscience collective je vous l'accorde. Certains habitants persistent à adopter une attitude désinvolte et irrespectueuse, et les dépôts anarchiques d’ordures en tous genres ne font qu'aggraver l’insalubrité de certains quartiers.

 

C’est la saleté qui caractérise aujourd’hui notre ville, ses rues, ses ruelles, ses parcs et l’ensemble de son territoire. Outre la pollution visuelle des ordures jonchant le sol, la question de la salubrité publique est évidemment posée.

 

 La ville est véritablement au bord du gouffre : le ramassage des dépôts sauvages d’ordures est rarement assuré, le jus des ordures dégouline sur les trottoirs, les odeurs sont nauséabondes, et surtout les rats prolifèrent. Sans aborder l’état de notre réseau routier, qui lui, me fait penser quelquefois à un « bombardement » : les trottoirs sont pratiquement inexistants, les gens ne les empruntent même plus, ils préfèrent marcher au milieu de la route au risque de leur vie !

 

 Vous n’êtes pas sans savoir, Monsieur le Maire, face à cet amer constat, les conséquences qui en résultent sur la santé de nos concitoyens et sur notre environnement.

Chaque ville est la représentation de son Maireet de ses habitants, aujourd’hui ces derniers ne veulent plus être assimilés à cette image, mais à celle d’une ville propre et entretenue.

 

 

Carrières et ses habitants semblent abandonnés à un sort qu’ils ne méritent pas. Et a priori vous seul détenez le remède! Il ne tient qu’à vous de faire de cette ville un lieu où il fait bon vivre.

J’espère, Monsieur le Maire, que nous ne serons pas déçus, une fois de plus, par une municipalité absente et incapable, et que vous mettrez en place les mesures nécessaires, en honorant notre ville comme il se doit, et en lui redonnant ainsi une image plus agréable.

 

J’espère que ces doléances seront prises en considération, il en va du  bien-être de tous les citoyens de Carrières-sous-Poissy.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l'assurance de ma respectueuse considération.

 

 

 

 

                                                               Anthony EFFROY 

 

 

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès