A l'affiche

intervention au Conseil municipal, concernant le projet de bateaux logements sur le canal de l'île de la dérivation

September 24, 2014

Tout d’abord je souhaite rappeler que lors de la réunion publique du mois de juin à l’espace Collucci, vous vous étiez engagé, monsieur le Maire, à organiser une réunion de concertation sur ce projet. Il faut comprendre que cette réunion sera, si elle a lieu une simple réunion d’information puisque la délibération aura été votée sans consultation du public.

J’estime cet état de fait fort regrettable et contraire à vos engagements.

 

Ce projet qui coûtera à la collectivité plus de 3,5 millions d'euros devrait avoir pour objectif principal la mise en valeur des paysages via l’aménagement des berges de seine en espaces naturels de promenade et de loisir, pourtant il apparait que le stationnement de bateaux logements est source de nuisances diverses :

  • Insalubrité courante des péniches logement qui compte tenu de leur caractère privé empêche aux autorités toutes  actions pour régler ces nuisances.

  • Stagnation des eaux et des déchets qui entrainent odeurs et accroissement des moustiques

 

Je souhaiterai vous rapporter le propos du conseiller municipal délégué de Conflans Jean Delauney :

« Certaines communes préfèrent fermer leurs berges aux bateaux-logements car elles savent que celles concernées par l’habitat fluvial ne contrôlent pas grand-chose », « Nos relations avec VNF sont plutôt source de désillusion »,

En cause, selon lui, non pas l’organisation de l’administration elle-même mais les règlements qu’elle est censée appliquer.

La réglementation est confuse et parfois dépassée d’où l’aboutissement à des solutions réputées abusives”.

D’autre part, si le port est correctement aménagé (adductions d’eau, d’électricité, téléphone), les bateaux stationnent bords à bords et sont grevés d’un droit de passage.

Cet aménagement structurel, lié à la culture batelière, n’est pas satisfaisant et peut entraîner des nuisances”, convient le conseiller municipal.

Autres difficultés identifiées: le squat des bateaux-logements inoccupés et le stationnement des véhicules sur les berges, au détriment parfois de la circulation des piétons et des cyclistes.

 

Il est à noter que les riverains semblent favorables à la création d’une halte fluviale mais en aucun cas à un quai de péniches logement.

Ces derniers ont même indiqué qu’ils seraient favorables à la réouverture de la petite écluse.

 

Comme vous le savez VNF est maitre sur son territoire et il serait intéressant de connaitre les méthodes et critères d’attribution des emplacements et la place laissée à la commune dans ce choix.

 

Pourquoi transférer la maitrise d’ouvrage à la communauté d’agglomération, dont on connait la gestion souvent chaotique des projets ?

N’y a-t-il pas suffisamment de fonctionnaires compétents dans notre commune ?

Cette convention pourrait limiter voir annihiler le pouvoir du maire sur ces futurs aménagements.

 

Compte tenu de la situation du projet en zone marron du PPRI, donc en zone de grand écoulement exposée à des aléas souvent très forts, comment les habitants de ces bateaux logements pourront-ils rejoindre la terre ferme en cas de crue ?

 

Pour toutes ces raisons je vous demande, Monsieur le Maire, de bien vouloir reporter le vote de cette délibération afin de soumettre ce dossier à la commission environnement et mettre en place la réunion de concertation que vous aviez promis.

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès