A l'affiche

Christophe Delrieu prive les élus de leur liberté de parole lors du Conseil municipal du 23 septembre 2014

September 24, 2014

Voici les questions écrites qui avait été transmises à M.Delrieu la semaine précédent le Conseil municipal du 23 septembre et auxquelles il aurait dû répondre devant l'assemblée s'il n'avait pas clôturer prématuremment la séance.

 

"Certaines questions relatives à notre police municipale méritent quelques éclaircissements :

Où en sont les embauches et recrutements des fonctionnaires de police ?

Est-il vrai que deux agent ayant présenté leurs candidatures se sont spontanément désistés au motif que les informations concernant leurs salaires et leurs heures de travail ne leurs ont pas été communiquées ?
Certains évoquent des disfonctionnement au sein du service des ressources humaines.
Le service des ressources humaine a-t-il fait preuve de tout le professionnalisme qu’on est en droit d’attendre de lui ?
La ville aurait mis plus de 2 mois avant de décider du recrutement d'un agent féminin recommandé par les fonctionnaires de police de la commune. Cet agent de police avait été le meilleur de sa promotion 2013-2014 au CNFPT de la 1ère couronne. Elle a renoncé récemment en rappelant à la DRH le mode de recrutement très discutable. Un agent masculin a également renoncé aux motifs que depuis le mois de juillet il ne savait toujours pas quels seraient les horaires et s'il percevrait des heures supplémentaires.

Pouvez-vous expliquer les raisons qui ont poussé la nouvelle majorité municipale à refuser le paiement des heures supplémentaires des agents.

Ce choix fort contestable a conduit à une diminution significative des effectifs sur notre commune, le nombre de fonctionnaires en semaine a diminué et la présence policière les week-ends a totalement disparu (hormis pour le mois de septembre).
Cette situation va-t-elle perdurer ?

Le budget alloué à la police municipale (budget destiné au matériel des agents) sera pour 2014 de 14 000€, pensez-vous sérieusement que cette somme sera suffisante pour garantir tant la sécurité des agents sur le terrain que celle de nos administrés ?

Lors d’une récente arrivée des gens du voyage sur notre commune(le 26 août), aux alentours de 11h, la police municipale aurait tenté de joindre l’élu de permanence (Marie-Laure Vardon) pendant plus d’une heure, sans succès. La police nationale de Poissy était alors venue en assistance à la police municipale afin d’empêcher l’installation des gens du voyage.
Ce ne serait qu’une heure plus tard que Jacques Vithe aurait informé les fonctionnaires, qu’un accord entre la préfecture et la commune avait été trouvé l’avant-veille et que les gens du voyage étaient autorisés à s’installer sur un terrain de notre commune.
Les fonctionnaires de police se sont donc exposés à des risques inutilement par manque d’information de la part de la municipalité.
Pourriez-vous m’indiquer les raisons pour lesquelles l’élu de permanence n’était pas joignable ?
Comment se fait-il que ni la police municipale ni la police nationale n’aient été avertis de l’accord trouvé entre la préfecture et la municipalité ?


Il semble d’après mes informations que le dialogue entre le chef de la police municipale et l’adjointe au Maire déléguée à la sécurité, Khadija Gamraoui, soit rompu depuis plusieurs semaines.
Pourriez-vous m’éclaircir ce point et préciser les raisons qui ont amené à cette situation ?

 

Depuis près de 15 jours les ASVP ne disposent plus de véhicule automobile, combien de temps cette situation va-t-elle perdurer ?

Depuis le 10 septembre les fonctionnaires de police sont en grève du zèle sur appel du S.D.P.M
Il apparait que depuis cette démarche aucun dialogue, ni prise de contact n’aient été possible avec la municipalité.
Pourriez-vous m’indiquer les mesures que vous souhaitez mettre en place afin de régler ce conflit syndical et le délai de mise en place d’un dialogue avec le personnel gréviste."

 

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès