A l'affiche

La situation des centres Leclerc évoquée lors du conseil municipal du 8 juillet 2014

July 9, 2014

 

Autorisation donnée à l SCP Sartorio-Lonqueue-Sagalovitsch à défendre les intérêts de la ville devant le Tribunal Administratif dans l’affaire CARDIS- délibération 2014-06-55

 

La modification simplifiée du PLU  de décembre 2013 visait entre autre à permettre la création de l’agora de la centralité sur l’emprise actuel du parking rue de la Reine Blanche, appartenant à la société SODICA, gérant les deux supermarchés Leclerc de Carrières-sous-Poissy.

La tentative de spoliation d’un bien privé appartenant à la société CARDIS entraine la situation que nous connaissons aujourd’hui et le manque de discussion et de concertation sur ce dossier a été un frein important à de nombreux projets et a privé notre commune de nombreuses subventions du conseil général (CEDOR), initialement prévues pour adapter nos infrastructures communales à la hausse considérable de la population.

 

Il est bon de rappeler qu’à ce jour aucune solution n’a été trouvée pour désamorcer ce contentieux.

Le recours contre la ZAC Centralité est actuellement en attente de jugement devant la juridiction d’Appel du Tribunal administratif de Versailles.

Quant au Recours contre la ZAC Saint-Louis aucun jugement n’a encore était rendu.

 

Il est à noter que la Société SODICA va engager un recours contre le refus de  délivrance du permis de construire visant à l’agrandissement du centre commercial Leclerc  route d’Andrésy et que celle-ci demandera des dommages et intérêts à la commune.

D’après mes informations, le montant de ces indemnités pourrait s’élever entre 10 et 15 millions d’euros.

 

N’est-il pas temps de relancer les discussions afin d’en finir avec ces multiples recours qui font peser une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes ?

 

La délivrance du permis de construire pour le Centre commercial Leclerc  situé route d’Andrésy, permettrait la création de 100 emplois sur notre territoire.

A l’heure où tout est prétexte pour créer des emplois, y compris la création d’un port industriel de traitement de déchets,  ne pensez-vous pas que la création de ces 100 emplois est une grande opportunité pour notre commune ?

 

Dans l’intérêt de notre commune et de ses habitants, je ne saurais que trop vous conseiller, monsieur le Maire, de trouver un accord amiable dans les meilleurs délais avec le Directeur des sociétés SODICA et CARDIS,  afin d’éviter une situation qui pourrait devenir financièrement catastrophique pour notre ville.

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès