A l'affiche

Exploitation de carrière par la société GSM: Intervention d'Anthony Effroy au Conseil Municipal du 24 juin

June 26, 2014

Le dossier de demande d’exploitation d’une carrière par la société GSM pour une durée de 10ans aurait pu passer inaperçu compte tenu des nombreux projets menés sur notre territoire et du peu d’information transmises aux citoyens par les communes.

 

Tout d’abord je tiens à rappeler que la commune de Villennes-sur-seine a émis un avis défavorable à la demande d’exploiter de GSM et a voté contre la délibération de la CA2RS, considérant que les nuisances entrainées sur les populations villennoises situées à 500 mètres du projet n’étaient pas acceptables.

Il faut bien reconnaitre qu’au-delà de la séparation que représente la seine entre nos deux communes il y a un véritable fossé en ce qui concerne la considération portée par les élus à la tranquillité des habitants et à la préservation de leur cadre de vie, car les carriérois dont les premières habitations ne se situent qu’à 400 mètres ne bénéficient pas de la même protection des élus que celle qui est apportés à nos voisins de villennes.

 

Alors peut-être que compte tenu de leurs statuts, les villennois méritent mieux que les carriérois, mais ça chers collègues je me refuse à y consentir !

Nous ne sommes pas une sous population et nous pourrions espérer que vous portiez notre ville vers le haut, comme c’est le cas à Villennes.

 

Quand les élus de notre communes vont-ils réellement œuvrer dans l’intérêt des carriérois ?

Quand allez-vous défendre et protéger notre ville ?

 

L’emprise de ce projet porte sur une partie du domaine de la Ferme des Grésillons, qui  servi pendant plus d’un siècle à l’épandage des eaux usées et des boues de traitement et à partir de 1971 des effluents du SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne).

 

Cette technique d’épandage de boues et d’eaux brutes a été génératrice de pollutions métalliques et métalloïdes (arsenic, cadmium, chrome, cuivre, mercure, nickel, plomb, zinc), le dossier d’enquête publique a révélé une pollution aux métaux lourds sur une profondeur de 60 cm au-dessous de la surface.

 

La présence de ces pollutions pourrait être un frein important à la création de l’éco-pôle Seine Aval prévu sur ce site car les constructions sur des sols pollués sont prohibées par les textes législatifs dont je vous épargnerai la lecture.

La dépollution du site aurait coutée plusieurs dizaines de millions d’euros.

Compte tenu de la dangerosité des polluants leur traitement aurait dû se faire dans des CET de classe 1 (Centre d’Enfouissement Technique).

Mais comme toujours les services ont trouvé la solution à cette contrainte, en dissimulant une opération de dépollution sous une demande d’autorisation d’exploiter !

Car c’est bien cela la réalité de ce dossier.

 

Je vous rappellerai néanmoins que ce type d’opération de dépollution est censée être soumise à appel d’offre.

Pire, la réalité c’est que cette opération de dépollution me parait plus que légère car le confinement prévu par la société GSM se contentera d’isoler les polluants sous 10cm d’argile et 80 cm de terre.

Un traitement pour le moins insuffisant de ces déchets dangereux à 1km en amont d’un champ captant d’eau potable.

 

Alors une nouvelle fois vous me direz surement que je suis opposé à tout, mais chers collègues vous n’êtes opposés à rien !

 

En toute honnêteté, qui d’entre vous a consulté dans sa totalité le dossier d’enquête publique ?

Qui d’entre vous s’est exprimé dans les registres du commissaire-enquêteur ?

 

N’êtes-vous pas, comme moi, choqué de constater dans la synthèse de cette délibération que ce sont au total 724 poids lourds par jour qui emprunteront nos routes ?

 

Chers collègues ne soyons pas des moutons en disant amen à toutes les exigences de la communauté d’agglomération et des services de l’Etat mais soyons plutôt des béliers en première ligne de la défense de notre ville et de notre territoire.

 

Une nouvelle fois et en toute connaissance de cause je voterai contre cette délibération que vous nous soumettez aujourd’hui et je reste à votre disposition afin de la reprendre avec vous dès maintenant. (Mesures de confinement, qualité des matériaux de remblais, mesures compensatoires aux espèces protégées.)

Please reload

Elections municipales à Carrières-sous-Poissy (Yvelines Première)

April 1, 2014

1/2
Please reload

Articles récents
Please reload

Recherche par mots-clès